Les Pieds sur Terre

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 2 septembre 2010

Collectif Non au Rallye de France - Alsace

La conférence de presse présentant notre collectif d'associations s'opposant à l'organisation du rallye de France, ni en Alsace, ni ailleurs, a eu lieu à Strasbourg le samedi 28 août 2010.

Une vélorution aura lieu à Strasbourg le 25 septembre.

19/20 de France3 du 28/08/2010

A suivre...

lundi 12 avril 2010

Rallye de France 2010 : lobbies 1 – politiques 0

Ca y est, c’est officiel, le rallye de France 2010 aura bien lieu en Alsace du 1er au 3 octobre. La semaine du développement durable à peine terminée, les hommes politiques retournent leurs vestes à commencer par Claude Froehly (PS - vice-président de la CUS – délégué aux sports) qui se félicite sans rire et avec un aplomb sans faille de son « engagement écologique, avec le test de la Toyota Prius hybride rechargeable ». Jean-Marie Bockel (DD - maire de Mulhouse et secrétaire d’Etat à la Justice) veut faire de l’automobile une nouvelle « tradition » alsacienne et Philippe Richert (UMP - Président de la Région Alsace) se réjouit de la « ferveur populaire qui se dégage des rallyes ». Tous nos représentants se félicitent d’accueillir l’évadé fiscal, Sébastien Loeb, qui habite en Suisse pour ne pas avoir à payer pour le Tram-train ou le TER-Alsace. Charles Buttner (UMP - Président du Conseil Général du Haut-Rhin) affirme avec la plus grande des mauvaises fois que « la course est un laboratoire pour améliorer la sécurité » et Claude Sturni (SE - maire de Haguenau) se réjouit de la «spéciale qui sera disputée dans les rues » de sa ville. Ils sont à genoux devant ce champion de rallye alors qu’il y a quelques jours à peine un jeune fou du volant perdait le contrôle de son véhicule et fonçait à pleine vitesse dans un abri bus tuant un enfant de 13 ans. N’a-t-on pas entendu que face à la crise climatique il fallait changer nos comportements ? N’a-ton pas entendu que face à la crise financière il fallait faire la chasse aux paradis fiscaux ? Les élections étant passées, nos élus n’auraient-ils pas pu faire preuve d’un peu de courage politique en s’opposant à ce rallye ?